• Home
  • Santé
  • Le remboursement des soins dentaires et des implants à l’étranger
Santé

Le remboursement des soins dentaires et des implants à l’étranger

En raison du coût des soins dentaires et du faible remboursement de certains dans l’hexagone, de plus en plus de Français vont dans d’autres pays d’Europe ou du Maghreb pour trouver des tarifs compatibles avec leur budget. Mais, est-il alors possible de se faire rembourser ?

Quels soins peuvent être remboursés et dans quels pays ?

En raison d’un accord dans le cadre de l’Union européenne, il est possible de se faire rembourser certains soins réalisés à l’étranger, tant que le pays en question fait partie de l’UE. Par contre, pour cela, il faut passer par la carte de sécurité sociale européenne, puisque la carte vitale ne marche qu’en France.

Pour les remboursements, ils vont être les mêmes qu’en France et pour les mêmes actes soit 70 % de remboursement pour les consultations, les soins de caries, la pose de bridges et de couronnes…).

En conséquence, il est possible de se faire rembourser par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie tous les actes couverts par la Sécurité sociale qui auraient été réalisés en France et dans des pays de l’Union européenne tels que la Hongrie ou la Roumanie.

Par contre, il n’y a aucun remboursement prévu par la CPAM pour les actes réalisés dans des pays comme la Tunisie ou le Maroc puisqu’ils ne font pas partie de l’Union européenne.

A noter que, selon sa mutuelle, il va être possible d’obtenir des remboursements plus ou moins élevés pour les actes non couverts par la Sécurité sociale, même pour ceux réalisés à l’étranger.

Quels soins réaliser à l’étranger ?

Pour tous les actes de base qui sont correctement remboursés en France comme le soin de carie, la dévitalisation, l’extraction…,  pas besoin de se rendre à l’étranger. C’est pour le reste, c’est-à-dire les actes non ou mal remboursés, qu’il va être intéressant d’aller dans d’autres pays.

On distingue tout de même deux types de destinations : les pays européens et les pays ne faisant pas partie de l’UE.

Ainsi, il pourra être judicieux et plus économique de se rendre en Hongrie ou en Roumanie pour faire réaliser des interventions qui entrent dans les actes couverts par la Sécurité sociale, mais qui sont mal remboursés.

Tandis qu’il sera plus pertinent de se rendre au Maroc ou en Tunisie, pour la pose d’implants dentaires et pour tous soins onéreux qui ne rentrent pas dans le cadre des actes couverts par la Sécurité sociale.

Related posts

L’huile de nigelle : une solution miracle pour la santé du corps

Soins à domicile à Anzin, des prestations de qualité pour les personnes âgées

Les bienfaits du CBD