Immobilier

La photographie et la visite virtuelle

Pour tout opérateur immobilier, la visite d’une maison ou d’un appartement à vendre par les éventuels locataires reste une étape très importante. Et avec le développement technologique, il est actuellement possible de réaliser des visites virtuelles des lieux. Cependant, cette méthode requiert une excellente maîtrise des techniques de post-production et de photographie.

Les visites virtuelles ont le vent en poupe

Les visites virtuelles d’un lieu font actuellement partie des alternatives proposées par de nombreuses agences immobilières. Les « clients » peuvent ainsi découvrir une maison, un appartement ou autre bien sans avoir à se déplacer. D’autant plus que la propagation du coronavirus ces dernières années a favorisé cette méthode. Elle a donc été démocratisée afin de limiter les interactions directes et réduire les risques de contamination. Dans certaines situations, les visites virtuelles constituent un excellent moyen de rendre compte du développement ou de l’avancement d’un chantier de rénovation, de construction, etc.

Comment créer une visite virtuelle réussie ?

Une visite virtuelle doit être réaliste. De ce fait, il est important de maîtriser les différentes techniques de photographie pour avoir de belles photos. Voici les principales règles de base :

  • Gestion de la luminosité

C’est l’une des principales clés de la réussite. Oui, réaliser de beaux clichés en intérieur peut s’avérer compliqué, surtout quand la lumière n’est pas assez ou trop puissante. Dans le cas d’une vente immobilière par exemple, il faut se concentrer sur le réglage des zones sombres afin d’avoir un meilleur rendu. Le responsable de la post-production est aussi tenu d’apporter des retouches et des modifications pour embellir les photos, sans pour autant les dénaturer.

Compte tenu de tous ces détails, il peut être très intéressant de recourir aux services d’un prestataire spécialisé dans la visite virtuelle. Un professionnel en la matière saura créer des contenus époustouflants et obtenir les effets souhaités.

  • Réglages de l’appareil

Un bon réglage des matériels utilisés demeure essentiel pour réussir ses photos. Cela passe par le réglage de la rotule panoramique afin d’éviter toute erreur d’alignement ou de parallaxe. En effet, un mauvais ajustement aura un impact négatif sur la post-production. Les visiteurs ne pourront donc pas profiter d’une « immersion » parfaite, ce qui peut rendre leur expérience insatisfaisante. N’oubliez pas que ce sont ces petits détails qui feront la différence dans la qualité des clichés. Des photos de mauvaise qualité ne seront pas efficaces pour convaincre les acheteurs/locataires.

Related posts

Estimation immobilière : les détails du compte-rendu

Constructeur de maison en bois : comment faire le bon choix ?

Quelques conseils pour bien choisir son agence immobilière