• Home
  • Economie & Entreprise
  • Quel est le lien entre les risques auxquels s’exposent les entreprises et la responsabilité civile ?
Economie & Entreprise

Quel est le lien entre les risques auxquels s’exposent les entreprises et la responsabilité civile ?

Selon une étude menée par l’assureur ACE sur des cadres d’entreprises et des dirigeants de sociétés européennes, les risques de responsabilité civile relatifs aux activités professionnelles s’aggravent. Mais ce qui préoccupe encore plus les risks managers, c’est que cette situation s’étend au-delà même des frontières européennes. Les résultats mettent en évidence le fait que la Responsabilité Civile se révèle prééminente sur la scène internationale.

Un classement publié par un acteur du secteur de la RC risque international révèle également que la RC est étroitement suivie par la Responsabilité Environnementale, les cyber-risques, les dommages et la RC Professionnelle. D’autres sources témoignent également de l’aggravation des risques relatifs à la Responsabilité Environnementale. Cette situation alarmante serait induite par différentes réglementations contraignantes dans les différents pays concernés. La responsabilité des mandataires sociaux et la responsabilité civile professionnelle sont aussi présentes dans le top 6 des risques d’après cette même étude.

Qu’en est-il de la prise en charge des sinistrés ?

À part les préoccupations des risks managers, la même enquête met aussi en exergue les attentes des sociétés en ce qui concerne la gestion des sinistres. Le développement à l’international des activités d’une entreprise induit toujours à une augmentation des risques. Par contre, un bon nombre de risks managers jugent que ce problème est étroitement lié à la qualité de service proposée par les assureurs internationaux et elle n’est pas suffisante.

D’après les statistiques, on estime que pas moins des tiers des risks managers restent « très insatisfait » des services qui leur sont offerts. Il n’est donc pas étonnant que seule la moitié des entreprises multinationales aient souscrit une couverture adaptée.

Pour autant, dans les prochaines années qui suivent, environ 83 % des entreprises interrogées seront favorables aux programmes d’assurance internationale. Elles souhaitent en effet profiter d’une assise de qualité, surtout dans le domaine de la gestion des risques relatifs au développement des activités. Parmi les risques les plus fréquents s’affichent : le vol, les dommages par l’eau et le feu ou encore le cyber-risque. Celui-ci concerne surtout les vols de données et les piratages des informations personnelles ou confidentielles.

Pour près de 54 % des entreprises, un programme d’assurance internationale de qualité doit leur permettre de coordonner les différentes garanties d’assurance. Environ 52 % des sondés estiment qu’un programme doit rester conforme aux réglementations mises en vigueur.

À noter que les catégories d’assurance les plus dominantes demeurent les services financiers (20 %). Puis, l’industrie automobile occupe 11 % ; les biens de consommation sont estimés à 9 % ; les programmes de distribution s’élèvent à 8 % et l’industrie chimique représente environ 6 % de ces programmes.

Related posts

Achat de fleurs dans les boutiques en ligne : les avantages

Murs commerciaux : conseils pour la vente, l’achat et la location

Le recours aux prud’hommes : ce qu’il faut savoir